Blindeff, Saint Hubert et Sainte Vierge

Trouver les horaires de messe à Blindeff

En 882, le hameau portait le nom de Blandovia et appartenait à l’abbaye de Stavelot

Le grand chemin reliant la vallée de l’Ourthe (à Chanxhe) à la vallée de la Vesdre (à Fraipont y passait.

Il s’y trouvait aussi une auberge dont nous découvrons l’enseigne incluse dans le mur d’une maison en face de la chapelle.

 En effet, une chapelle dédiée à la Sainte Vierge,se trouvait à  Blindeff au 16ème siècle, toujours reprise les propriétés de Stavelot.

Elle devint, au cours des siècles, dépendance de la paroisse de Sprimont.

En 1671, les habitants d’une quarantaine de maisons entre Louveigné et Sprimont trouvant le chemin trop long pour atteindre une église, décidèrent de bâtir une nouvelle chapelle, plus grande, dédiée, comme l’ancienne, à la Sainte Vierge et à St Hubert.

En 1792, la révolution interrompit l’exercice du culte.  Il fallut attendre 1801 pour reprendre la célébration des offices.  La chapelle était à présent rattaché à Louveigné.

En 1938, les moines bénédictins de Tancrémont furent expropriés pour dégager l’environnement du fort militaire et l’un d’eux s’installa à Blindeff, le Révérend Père André.

Il y vécut pendant 40 ans, connu comme « l’ermite de Blindef » .

Une croix a été érigé à sa mémoire sur le « chemin du père André » non loin de sa maison.  La chapelle fut fermée jusqu’en 1980.

Aujourd’hui, des messes y sont célébrées régulièrement, ainsi que quelques jours avant Noël, et lors de la « fête des trois villages ».

L’extérieur de la chapelle est classé et a été restauré à l’identique grâce aux subsides de la Région Wallonne  et de la commune de Sprimont.  La fabrique d’église de Louveigné qui en est propriétaire a pu compter sur la bonne volonté des habitants pour en rafraîchir l’intérieur.

L’intérieur rustique présente différents souvenirs du passage du père André dont les vitraux dédiés à St Hubert et Notre-Dame dont elle porte le patronage.