Unité des chrétiens

Chaque année, du 18 au 25 janvier, les chrétiens sont invités à une semaine de prière pour l’unité. Dès les débuts de l’Eglise des divisions sont apparues, dues à l’orgueil, à des raisons politiques, au manque de charité, et aussi au manque de compréhension entre chrétiens de cultures différentes.

Si les raisons qui entraînèrent jadis ces ruptures, apparaissent aujourd’hui bien lointaines et si des dialogues sans apriori, si ce n’est ceux de l’écoute et du respect de l’autre, ont pu résoudre bien des problèmes, l’évolution des différentes Eglises en a amené d’autres. Les divisions qui persistent entre anglicans, protestants, catholiques par exemples, ne sont plus vraiment celles de l’époque de Luther, de Calvin, d’Henri VIII, mais se sont multipliées aux cours des siècles.

Or ces divisions sont opposées à la volonté de Jésus Christ : « Que tous soient un ».

Comment retrouver cette unité quand des obstacles paraissent insurmontables ? Les différents schémas élaborés jadis ont pour la plupart échoué.

Un regard sur la parole de Dieu nous rappelle que l’unité se réalisera au moment et de la manière dont Dieu décidera. Mais pour hâter l’avènement de l’unité, plusieurs moyens sont proposés parmi d’autres :
– Le premier est celui de l’amour : aimer nos frères et sœurs, proches ou lointain, porter vers eux le regard même qui était celui du Christ, et, pour aimer, il faut connaître, pour connaître, aller à la rencontre de l’autre. « A l’amour que vous aurez les uns pour les autres, tous vous reconnaîtront comme mes disciples »
– Le deuxième est celui de l’action commune : aller ensemble dans ce monde, témoigner de la Bonne Nouvelle, agir pour que ce monde soit plus fraternel, quel que soit les risques : le sang des martyrs n’est-il pas « semence de chrétiens » ?
– Le troisième est celui de la prière et pourquoi ne pas se laisser guider par la prière des autres Eglises ? N’est ce pas un merveilleux moyen de les connaitre ? Nul ne peut se dispenser de la prière « ce n’est pas une option c’est une nécessité » a rappelé le pape François, parlant de la recherche de l’unité des chrétiens. Se mettre ensemble devant le Seigneur, c’est nous se reconnaître sœurs et frères, c’est reconnaitre notre petitesse, nos erreurs, c’est reconnaître que c’est l’Esprit Saint qui reliera notre unité.

Une activité sera organisée au niveau diocésain, elle nous rassemblera dans la cathédrale le vendredi 21 janvier à 19h30. Cette année nous prierons les vêpres selon la tradition de l’Eglise anglicane. Nous pourrons y rencontrer le nouveau desservant de la communauté anglicane de Liège. Venons-y nombreux.

D’autres activités seront organisées au niveau local.

Luc MAHIELS,
Pour la Commission œcuménique du diocèse de Liège

Pélé « Pray and Bike », par chez nous, du 2 au 4 juillet prochains !

Bonjour !

Guillaume, séminariste dans notre UP EKKLESIA, que certains d’entre vous connaissent, organise un pèlerinage à vélo, au concept un peu particulier ! Avec d’autres jeunes co-organisateurs, séminaristes ou non, il vous propose de les rejoindre dans cette aventure particulière …

Vous pouvez participer à une, deux ou trois journées, et dormir sur place à l’hospitalité de Banneux, ou venir de chez vous chaque jour … Nous sommes déjà un bon groupe, venez nous rejoindre !

Nous proposons la messe tous les jours, des temps de partage autour de l’encyclique « Fratelli tutti« , ainsi qu’un bon bol d’air (frais ou pas !) en vélo. …… Soyez tous les bienvenus, de 18 à 99 ans !!

Vendredi 2 : Banneux -> Liège -> Banneux

Samedi 3 : Banneux -> Aywaille – > Banneux

Dimanche 4 : Banneux -> Brialmont -> Banneux

Une petite participation aux frais, vous sera demandée, en fonction de votre choix.

Infos : Guillaume GIROUL : guillaume.giroul@hotmail.com

Inscription : votre inscription est validée une fois que vous avez complété le formulaire accessible ci-dessous, et payé votre inscription (nous vous contacterons par mail pour vous donner plus de détails).

–> formulaire en ligne

Unité des chrétiens

Depuis lundi 18, et jusqu’au 25 janvier, prions en communion avec nos frères et sœurs des autres Églises !
Au moment où des églises sont fermées, il n’est pas aisé de se rassembler pour des cultes;
mais nous pouvons prier!
Ci-après, vous trouverez les textes et méditations pour les 8 jours
en français https://www.evechedeliege.be/wp-content/uploads/2021/01/sem-unite-les-8-jours.pdf
http://www.cib.brussels/

Saint Antoine

Statue de Saint Antoine, ermite, en l’église Sainte Thérèse de Nonceveux.
Le cochon représente de diable qui a tenté de nombreuses fois ce saint moine d’Égypte.

Ce dimanche 17 janvier, c’est la fête de Saint Antoine.
Habituellement, de nombreuses personnes se rassemblent à Nonceveux, autour de la messe en wallon, des galets bénits et d’un bon dîner…

Sèyî bèni , Signeûr, nosse Bon Dju,
Vos qu’as fèt l’cîr èt nosse tère, Vos qu’èstéz l’ pére di nos turtos.
Dji v-z-èl dimande, bènihéz cès galèts qui no v’présintans

èt l’honeûr di Sint-Antône…
Et dinéz à tos lès cî qui lès magn’ront eune bonne santé èt
eune fwèr grande plèce èt voss coûr.
Sèyî bèni cos cins côs, Binamé Bon Dju,
tot asteûr èt po tofère divins lès siékes (dès siékes).


Malheureusement, le cochon (de virus) semble avoir le dessus cette année : pas de rassemblement possible.
Par contre, la messe aura bien lieu à 10h30. Elle sera célébrée en français.
Il est demandé de s’inscrire au secrétariat paroissial (04 384 42 53) pour faire partie des 15 participants autorisés.
Il en est de même pour les autre messes dominicales : elles ont bien lieu, on peut y participer et y communier « en présentiel », mais le nombre de participants reste limité à 15 personnes.
N’hésitez pas à en parler autour de vous : beaucoup ne le savent pas encore…
Les messes en semaine (pour lesquelles il est inutile de s’inscrire) ont lieu également… n’hésitez pas !