Ils étaient esclaves, confinés dans leurs baraques,…

Ils étaient esclaves, confinés dans leurs baraques, au moment où Dieu traversait l’Égypte.  La dixième plaie infligée au pays de l’oppression, c’était comme une pandémie qui allait frapper tout le monde : les élites et le petit peuple, les riches et les pauvres, les esclaves et les hommes libres, les humains et les animaux. Seuls seraient protégés ceux qui badigeonneraient leurs portes avec le sang versé de l’agneau qu’ils mangeraient cette nuit-là !

C’était cela la première Pâque, celle dont Jésus fait mémoire avec ses disciples, comme tous les juifs, hier aujourd’hui et demain. Dieu passe, exerce son jugement contre les oppresseurs de son peuple. Et le peuple passe de l’esclavage à la liberté.

Cette Pâque a marqué le peuple hébreu dans son ADN spirituel, dans sa mémoire collective.
Sûr que le fléau qui rôde aujourd’hui à nos portes (quand il ne les a pas déjà franchies) marquera aussi notre mémoire collective, notre ADN spirituel. Certes, nos masques, nos désinfectants, nos mesures de distanciation physique (ou sociale) seront reconnues plus efficaces (par les scientifiques) que le sang de l’agneau pascal…

Mais gardons nous de considérer trop vite celui-ci comme un souvenir déconnecté de notre réalité actuelle.

Car le sang, c’est celui de la nouvelle alliance, bien sûr. Celui de l’Agneau véritable, agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Il est en lien direct avec la Croix où meurt le Serviteur. Il est versé pour la multitude dont nous sommes.

Le sang versé, c’est la vie, vie donnée de Jésus pour les petits, les pauvres, les malades, les pécheurs, les disciples…
Mais aussi la vie que nous partageons avec tous les autres :

– comme le sang d’encre que se font les époux, les parents, les enfants pour leurs proches exposés, menacés…

– comme ce plasma offert par des malades guéris pour la recherche d’un remède et la guérison des personnes les plus touchées…

– comme les services rendus aux isolés, aux confinés de tous âges…

– comme le souci de tous ceux qui sont en marge, migrants, détenus, sans domicile fixe… oubliés de presque tous…

Aujourd’hui, pas de lavement des pied : l’hygiène la plus élémentaire nous le dicte.  Mais combien de gestes de respect, de soins, de compassion par tous ceux qui s’entendront dire un jour « j’étais malade, isolé, désespéré… tu as pris soin de moi (tu es venu me voir) » ?

Décidément, notre Dieu nous étonnera toujours !

Même là où nous le croyions absent, il se dit – en silence – par ces gestes simples, désintéressés, risqués parfois, humbles… comme le service des esclaves à l’entrée des maisons en ce temps-là !  (Le lavement des pieds des hôtes était la tâche des esclaves)

Ce soir, notre mémoire de la première Pâque, notre mémoire de Jésus qui se donne, corps et sang, se mêlent à la mémoire de ce que nous vivons.  Ne laissons pas cette mémoire se dissiper mais vivons-en …
« Jésus, ayant aimé les siens, … les aima jusqu’au bout ». Ainsi soit-il !

Jean-Pierre Leroy

Dimanche des Rameaux et de passion

4-5 avril,
conformément aux recommandations de la Conférence épiscopale , il faut éviter toute célébration publique. Mais

les rameaux cueillis par les fidèles et
apportés dans leurs maisons
seront considérés comme bénis,
par association spirituelle aux offices
célébrés en privé et diffusés par les médias.

En regardant la messe télévisée, en écoutant la messe à la radio ou sur les sites internet ! (extrait du message de notre évêque)

Restons unis dans la prière.

Jean-Pierre Leroy, curé-doyen

La chaîne KTO (www.ktotv.com) diffuse la messe tous les jours à 7h00 (Rome), 10h00 (Lourdes) et 18h15 (Paris) ainsi que des moments de prière
(retrouvez-la aussi sur Proximus
215 et Voo 147).

RCF Liège également, votre radio chrétienne francophone
(FM 93,8 ; 1RCF DAB+ ; ou encore
https://fr-be.radioline.co/ecouter-rcf-liege et l’App « RCF radio »

Saintes fêtes de Pâques !

Ce dimanche 21 avril

  • eucharistie à 9h30 à Dolembreux
  • eucharistie à 11h00 à Louveigné et Dieupart, avec baptême(s) d’enfants en âge scolaire

Lundi 22 avril

  • eucharistie à 11h00 à Saint Pierre (Aywaille)
    unique pour l’unité pastorale

Jusqu’au dimanche 28 avril, nous sommes dans « l’octave » de Pâques : huit jours de fête pour célébrer Jésus ressuscité, présent dans nos vies !
Dimanche 28 avril, messes

  • à 9h30 à Gomzé-Andoumont (Forges)
  • à 9h30 : premières communions et professions de foi à Dieupart
    (c’est tôt, mais la course Liège-Bastogne-Liège passe par là !)
  • 11h00 : messe à Sprimont Saint Martin

Semaine sainte

Avec le dimanche des rameaux, nous entrons dans la sainte semaine où nous allons avances pas à pas avec Jésus vers sa mort et sa résurrection.

  • Lundi saint 15 avril 20h00
    Veillée de
    réconciliation à Saint Pierre

  • Mardi saint 16 avril 14h30
    Messe des aînés et sacrement des malades au Centre récréatif de Remouchamps

  • Mercredi saint 17 avril 18h00 Messe chrismale à la cathédrale de Liège
    Départ en bus au Centre récréatif de Remouchamps à 16h45

  • Jeudi saint 18 avril

    • 9h00 Prière du matin à Saint Pierre

    • 20h00 Célébration de la Cène du Seigneur et
      adoration nocturne à
      Remouchamps

  • Vendredi saint 19 avril

    • 9h00 Prière du matin à Saint Pierre

    • 15h00 nos églises seront ouvertes pour la prière
      Chemin de croix (Sprimont, Awan, Saint Pierre, Florzé)

  • Vendredi saint 19 avril

    • 19h00 : Office de la Passion à Lincé
      Chemin de croix en extérieur à Dolembreux, Banneux et Remouchamps (vers Dieupart)

  • Samedi saint 20 avril

    • 9h00 Prière du matin à Saint Pierre

  • Dimanche de la Résurrection

    • samedi 20 avril 21h00 Veillée pascale à Sprimont

    • dimanche 21 avril

      •  9h30 Dolembreux, Saint Raphaël

      • 11h00 Louveigné, Dieupart (baptême des enfants en âge scolaire)

  • Lundi de Pâques 22 avril : 11h00 à Saint Pierre