Unité des chrétiens

Chaque année, du 18 au 25 janvier, les chrétiens sont invités à une semaine de prière pour l’unité. Dès les débuts de l’Eglise des divisions sont apparues, dues à l’orgueil, à des raisons politiques, au manque de charité, et aussi au manque de compréhension entre chrétiens de cultures différentes.

Si les raisons qui entraînèrent jadis ces ruptures, apparaissent aujourd’hui bien lointaines et si des dialogues sans apriori, si ce n’est ceux de l’écoute et du respect de l’autre, ont pu résoudre bien des problèmes, l’évolution des différentes Eglises en a amené d’autres. Les divisions qui persistent entre anglicans, protestants, catholiques par exemples, ne sont plus vraiment celles de l’époque de Luther, de Calvin, d’Henri VIII, mais se sont multipliées aux cours des siècles.

Or ces divisions sont opposées à la volonté de Jésus Christ : « Que tous soient un ».

Comment retrouver cette unité quand des obstacles paraissent insurmontables ? Les différents schémas élaborés jadis ont pour la plupart échoué.

Un regard sur la parole de Dieu nous rappelle que l’unité se réalisera au moment et de la manière dont Dieu décidera. Mais pour hâter l’avènement de l’unité, plusieurs moyens sont proposés parmi d’autres :
– Le premier est celui de l’amour : aimer nos frères et sœurs, proches ou lointain, porter vers eux le regard même qui était celui du Christ, et, pour aimer, il faut connaître, pour connaître, aller à la rencontre de l’autre. « A l’amour que vous aurez les uns pour les autres, tous vous reconnaîtront comme mes disciples »
– Le deuxième est celui de l’action commune : aller ensemble dans ce monde, témoigner de la Bonne Nouvelle, agir pour que ce monde soit plus fraternel, quel que soit les risques : le sang des martyrs n’est-il pas « semence de chrétiens » ?
– Le troisième est celui de la prière et pourquoi ne pas se laisser guider par la prière des autres Eglises ? N’est ce pas un merveilleux moyen de les connaitre ? Nul ne peut se dispenser de la prière « ce n’est pas une option c’est une nécessité » a rappelé le pape François, parlant de la recherche de l’unité des chrétiens. Se mettre ensemble devant le Seigneur, c’est nous se reconnaître sœurs et frères, c’est reconnaitre notre petitesse, nos erreurs, c’est reconnaître que c’est l’Esprit Saint qui reliera notre unité.

Une activité sera organisée au niveau diocésain, elle nous rassemblera dans la cathédrale le vendredi 21 janvier à 19h30. Cette année nous prierons les vêpres selon la tradition de l’Eglise anglicane. Nous pourrons y rencontrer le nouveau desservant de la communauté anglicane de Liège. Venons-y nombreux.

D’autres activités seront organisées au niveau local.

Luc MAHIELS,
Pour la Commission œcuménique du diocèse de Liège

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s