Levons les yeux vers Lui

Homélie pour le quatrième dimanche du carême (B)

Serties dans l’évangile que nous venons d’entendre, des paroles de feu : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas mais obtienne la vie éternelle »
Nous avons là le cœur battant de l’évangile à mes yeux ! Même quand une situation semble désespérée, Dieu intervient, il offre à l’homme le salut et la joie.

1. Souvenons-nous du Peuple de Dieu en exil à Babylone. Il relit son histoire et constate qu’elle est tissée de se infidélités à la loi de Moïse (que nous avons entendue la semaine dernière).
Il pense que Nabuchodonosor a été le « bras de Dieu » pour punir son peuple de son infidélité.
L’exil devient donc une mise à l’épreuve… et il le sera, permettant au Peuple d’approfondir et de renouveler l’Alliance conclue par ses pères. Il faut bien sûr rester prudent avec ce type de langage : la pandémie, assurément, n’est pas une punition de Dieu. Néanmoins, elle est probablement une conséquence de certains de nos comportements face à la terre qui nous abrite, aux autres créatures et à nous mêmes ! Nous nous sommes comportés comme des invincibles, assurés d’être à l’abri des épidémies et autres phénomènes naturelles qui frappent l’ensemble de notre terre… mais pas nous. Nous avons avancé en « pays conquis », ignorant un peu trop vite que nous sommes une pièce d’un puzzle… solidaires de tout le reste ! Mais cela ne fait pas de la pandémie une « punition divine »…
Pour le Peuple en exil, c’est Cyrus qui sera le « Messie », l’envoyé de Dieu… alors qu’il est païen ! C’est lui qui renverra le peuple à Jérusalem et fera rebâtir le Temple (tient, Jésus aussi se promettait de rebâtir le Temple…)

2. Paul, lui aussi, constate que « nous étions des morts, par suite de nos fautes », mais « à cause du grand amour dont il nous a aimés, Dieu nous a donné la vie avec le Christ » Dans l’impasse où nous nous trouvions, c’est Jésus qui a été pour nous et est toujours le Christ, le Messie, le Sauveur.

L’évangile nous le présente ainsi également. Faisant référence à une vieille histoire de l’Exode : au désert, le Peuple avait gravement péché contre son Dieu ; il s’était détourné de Lui. La punition : des serpents à la morsure brûlante déciment le peuple… Mais Dieu ne peut pas se résoudre à laisser mourir l’Homme dans son infidélité. Même nous, il ne veut pas que nous mourrions : il veut que nous nous convertissions pour vivre de Lui. Il est vraiment riche en miséricorde et ne désire que se donner. Cela ne tient pas à nos actes, mais c’est Dieu qui le veut.

3. Ce serpent élevé dans le désert, pour sauver tous ceux qui étaient mordus, n’est-ce pas la Croix de Jésus, le crucifié ? Lui aussi est élevé de terre, comme aime à l’écrire Saint Jean. Et celui qui lève les yeux vers lui sera sauvé.
La croix n’est pas un totem, ni un fétiche, ce n’est pas de la magie. Lever les yeux vers elle, c’est un acte de foi, de confiance en celui qui a donné sa vie sur la Croix !

Ne nous décourageons pas quand nous ne voyons que nos limites, nos faiblesses et nos péchés.
Le pire serait bien sûr de les ignorer, de les nier… Mais Dieu est là, tout proche de nous. Et Jésus a été élevé sur la croix pour nous guérir de la morsure du péché et de ses dommages collatéraux.
C’est çà, faire l’expérience de l’Amour de Dieu : regarder le crucifié et nous dire « Dieu m’aime, moi ! » Oui, c’est vrai !

Prenons la main que Dieu nous tend : il a fait les premiers pas vers nous. Regardons le Crucifié avec foi. Et allons de l’avant car Dieu ne regarde pas en arrière, il nous ouvre un avenir avec Lui, pour l’éternité !

Jean-Pierre Leroy

Une réflexion sur “Levons les yeux vers Lui

Répondre à Brassel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s