Croire, aimer, c’est tout donner…

Homélie du 2e dimanche de carême B

1. Vendredi, le pape François s’envole pour visiter les chrétiens d’Irak. C’est justement le pays d’origine d’Abraham, que connaissent bien tous les cruciverbistes : Ur en Chaldée.
C’est à partir de là que Dieu a appelé Abram pour faire de lui le père d’une multitude de nations, Abraham. Aujourd’hui, il lui promet une descendance. Pour les peuples de l’époque, la vraie richesse était la famille : de nombreuses femmes et de nombreux enfants… sans compter les serviteurs et le bétail ! Ils étaient des prolétaires, au sens que développera Marx…
Abraham, en concluant cette alliance avec Dieu, devient le Père des croyants. 
Chrétiens, Juifs et Musulmans, nous nous reconnaissons de la lignée d’Abraham, non par la chair, mais par la foi. Saint Paul développera cette idée dans sa lettre aux Romains.

2. Pourtant, l’histoire avait mal commencé : le sacrifice d’Isaac !
A sa décharge, il faut se souvenir qu’Abraham était entouré de peuples païens dont une des pratiques était le sacrifice des enfants… pratique qui nous horrifie aujourd’hui (à juste titre!).
Abraham pense donc accomplir la volonté de Dieu en sacrifiant son Unique. Heureusement pour Isaac (et pour son père!), Dieu lui signifiera qu’il se trompe. Ce sera la fin des sacrifices humains pour le peuple de l’Alliance.
Mais Isaac est une préfiguration de Jésus.
– Comme Isaac, Jésus portera le bois du sacrifice jusqu’au sommet du Golgotha. Malheureusement pour lui, il ne se trouvera pas de bélier empêtré dans les ronces. Ce sera lui, l’agneau de Pâques, l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde et nous donne la Vie !
On peut qualifier l’Alliance entre Dieu et Abraham d’alliance vitale pour tous les humains.

– Comme Abraham, Dieu aussi a confié son fils unique… aux hommes !
Si Abraham a retrouvé son fils vivant, Dieu, lui, a laissé Jésus plonger dans les eaux de la mort.
Mais il l’a ressuscité d’entre les morts le troisième jour. C’est Paul qui l’écrit aux chrétiens de Rome : Dieu a livré son Fils pour nous tous, avec lui, il nous a tout donné. Ce qui était absurde, scandaleux, peut prendre sens…
« Croire, comme Abraham, c’est tout donner et se donner soi-même » (je me permet de paraphraser Thérèse de Lisieux)

3. Notre chemin de Carême suit celui de Jésus vers sa Passion (et sa Résurrection!)
Quand Jésus est transfiguré sur la montagne, il vient d’annoncer sa Passion à ses disciples.
Six jours auparavant, il leur dit qu’il devra souffrir, être rejeté par les Anciens et les scribes, être tué, et après trois jours ressusciter. Ça aussi, c’est un scandale pour les disciples… et devrait en être un pour nous aussi, si nous n’étions pas « habitués » à ce langage.
Comment être disciples d’un maître qui a tout raté : abandonné, livré, exécuté comme un criminel ?
Un Messie puissant, guerrier, vainqueur même… oui, mais un crucifié… qui osera ?
Il faudra du temps aux premiers chrétiens pour admettre cela, pour lui trouver du sens.
Qui oserait aujourd’hui se promener avec une guillotine autour du cou, ou un nœud de pendu au revers de sa veste ? La croix était pourtant un instrument de bourreau aussi…
La réponse nous vient du témoignage des Apôtres, Pierre, Jacques et Jean.
La transfiguration de Jésus, dont ils ont été les témoins privilégiés, est comme une apparition, du Ressuscité (n’y avait-il pas un ou deux jeunes hommes vêtus de blanc dans le tombeau vide?)
La transfiguration aidera les disciples à trouver du sens à la Passion. Certes, elle reste un profond mystère de souffrance. Mais elle est surtout un don d’amour infini : celui de Jésus.
« Aimer c’est tout donner et se donner soi-même » écrira Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face.
C’est cela le chemin de Jésus et il nous invite à mettre nos pas dans les siens !

Jean-Pierre Leroy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s