Tels des portiers…

Homélie pour le 1er dimanche de l’Avent B – 29 nov. 2020

Dieu est-il aux abonnés absents ? Est-il devenu tout à fait insignifiant ?
On pourrait le croire en entendant le silence assourdissant de nos gouvernants qui ne disent pas mot du sort réservé aux cultes ces prochaines semaines… Noël est pourtant bien une fête chrétienne, et pas seulement un réveillon !
Mais oui, pour beaucoup, Dieu est l’affaire d’une autre époque… une affaire classée. Mangeons, buvons, festoyons… puisque Covid ou non, tout aura sa fin !

Alors que notre vie personnelle, mais aussi communautaire et sociale, est plongée une nouvelle fois dans la nuit du confinement, notre foi serait-elle entrée dans un tunnel sans fin ? Nous avons tellement envie d’entrevoir le bout de ce tunnel !

1. Cette impression est de toujours… ou en tout cas, elle revient fréquemment dans l’histoire du Peuple de Dieu.
Lisez Isaïe : « pourquoi nous laisser errer loin de tes chemins ? » « nou snous sommes égarés… linges souillés… desséchés comme des feuilles… » « personne n’invoque plus ton Nom, nul ne se réveille pou rprendre appui sur toi ! »
Isaïe ne se contente pas de ce constat, il pousse un cri : « Ah si tu déchirais les cieux ! »
Mais non, Dieu n’est pas toujours absent… il est venu, il reviendra…
tel le berger, il ira chercher son peuple perdu en exil et le ramènera sur sa terre promise ; tel le vigneron, Jésus viendra pour prendre soin de la Vigne de son Père… (cf. le psaume 79)

Paul insiste : « Dieu est fidèle » « Il vous a donné la grâce dans le Christ Jésus » aucun don de sa grâce ne vous manque » « le Christ vous fera tenir fermement jusqu’au bout »
Il a d’ailleurs déchiré les cieux, à Noël, une première fois, faisant irruption dans notre humanité comme un petit enfant. Il les déchirera à nouveau, roi de gloire, à la fin des temps.

2. Entre-temps, c’est à dire aujourd’hui, il nous confie la tâche du portier. Il nous charge de veiller pour lui ouvrir la porte quand il viendra, lui le Maître de l’histoire. Il compte sur nous pour trouver ouverte la porte de nos vies, plutôt que nous surprendre en train de dormir !

C’est dans les petites choses, celles du quotidien, celles de tous les jours, qu’il veut nous combler maintenant. Et pour que nous puissions le reconnaître dans ces petits riens, il nous veut vigilants !

S’il est juste, comme le prophète Isaïe, de reconnaître les misères, les pauvretés, les errements des individus, de la société, de notre Église même… Rester vigilants, c’est reconnaître de même la richesse cachée dans notre quotidien : souvenons-nous de la parabole du jugement dernier entendue il y a une semaine. Un verre d’eau, un manteau, un regard et une parole accueillants et bienveillants… autant de rencontres avec Celui qui nous a confiés sa Maison, notre maison commune.

Veiller, être vigilants, c’est aussi ne pas se laisser accabler par le sommeil du découragement, le manque d’espérance, la déception. Mais également ne pas sacrifier notre temps, notre sérénité personnelle, familiale, communautaire, aux vanités du monde… nombreuses et tellement attirantes.

Nous devons, malgré nous, nous préparer à un Noël dépouillé de ses traditions, de ses habitudes qui nous font tant de bien. Ne les remplaçons pas par des vanités. Laissons Dieu faire irruption dans notre existence : c’est lui qui donne sens et valeur à notre vie !

Jean-Pierre Leroy

2 réflexions sur “Tels des portiers…

  1. Damhaut

    Merci pour ce message.
    En effet nos gouvernants ont oublié que Noël est une fête chrétienne…
    Et pas un seul journaliste, pas un seul média pour leur poser la question…
    Oui nous sommes des « des pigeons » .

    J'aime

  2. Isabelle Dorsinfang

    Merci Très juste : gardons espoir et foi malgré l’indifférence des autorités , restons vigilants pour fêter Noël réellement chrétien Que la grâce que nous avons reçue nous porte, nous transporte Bon dimanche Isabelle

    >

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s